CDUMOBILE & CDISCOUNT VOUS OFFRENT 20% DE REMISE DES 29€ D"ACHAT AVEC LE CODE PROMO DISCOUNT20
  • Service client : 01 78 90 03 72 (8h30 à 17h)
  • Livraison offerte
  • Produits sélectionnés et testés
  • Satisfait ou remboursé 30 jours
  • Expédition en 24h
  • Accessoires garantis
    3 mois
  • Entreprise française
Recherche accessoires
Par modèle

Smartphone et obsolescence programmée en 2019

Smartphone et obsolescence programmée en 2019

Comprendre le principe de l’obsolescence programmée dans le monde du smartphone

Avez-vous déjà entendu parler de l’obsolescence programmée ? Elle concerne les appareils électroniques. Ils seraient programmés par les constructeurs pour ne plus fonctionner correctement après un certain temps, ou un certain nombre d’utilisations.

Vous vous souvenez peut-être du frigo de votre grand-mère qui a fonctionné 20 ou 25 ans ! Aujourd’hui, après 5, 8 ou 10 ans, l’appareil tombe en panne ou montre des signes de fatigue évidents. Pourquoi ? Une moins bonne qualité des composants ? Une volonté des fabricants à réduire les coûts sur certaines parties de l’appareil ? Ou bien encore une obsolescence programmée pour nous obliger à racheter régulièrement des produits électroniques ?

Le principe de l’obsolescence programmée

Selon les termes de la loi française, l’obsolescence programmée correspond à « l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement. »

Concrètement cela peut prendre plusieurs formes :

  • un matériel délibérément conçu pour ne pas pouvoir évoluer
  • produits comprenant des fragilités délibérées

Le but premier de l’application de ces techniques est d’obliger le consommateur à renouveler son matériel alors que celui-ci pourrait être encore parfaitement fonctionnel. On parle alors de marché de renouvellement.

Apple et l’obsolescence programmée

En 2017, l’association Halte à l’obsolescence programmée a créé la surprise en déposant une plainte contre Apple, en accusant la marque de pratiquer l’obsolescence programmée et de brider les anciens modèles de smartphones. Chaque mise à jour du système d’exploitation rapproche les anciens modèles de l’inutilité.

Avant Apple, l’association avait déjà déposé une plainte contre la société Epson. Elle les accusait de raccourcir délibérément la durée de vie des imprimantes, mais aussi des cartouches.

Après le dépôt de la plainte, Apple a enregistré une chute de ses actions en bourse. Cette plainte a été stratégiquement déposée juste avant la sortie de l’iPhone 8 afin de sensibiliser les consommateurs lors de leurs achats de smartphones. Il est vrai que le niveau de réparabilité des appareils d’Apple est très faible, ou coûteux. D’ailleurs, selon iFixit, le niveau de réparabilité des nouveaux modèles est nettement inférieur à celui des anciens modèles d’iPhone.

À ce jour, le juge n’a pas encore rendu sa décision concernant cette plainte et les enquêtes promettent d’être très longues. En cas de condamnation, l’effet symbolique et dissuasif de cette action en justice pourrait être très fort. Les plaintes ont été déposées au tribunal pénal, ce qui induit que les dirigeants pourraient être punis de peine de prison et non d’amendes ou d’indemnisation...

La loi française et l’obsolescence programmée

En France, la loi de transition énergétique a créé en 2015 un véritable délit d’obsolescence programmée. Les décisions sur les actions menées par l’association appliqueront justement pour la première fois ces lois. La France se présente donc en précuseur sur le sujet, même s’il n’est pas encore possible d’évaluer l’efficacité de cette loi.

À noter que le gouvernement vient de promettre la mise en place d’un indice de réparabilité officiel d’ici 2020. Cela obligera les constructeurs à plus communiquer sur leurs composants et leur remplaçabilité.

Que pensez-vous de l’obsolescence programmée de vos smartphones et autres appareils électroniques ?

Partager